Bernard Calet

Bernard Calet est né en 1958 à Charenton. Il vit et travaille à Tours et à Angers.
Son travail prend le plus souvent la forme d’installations où sont utilisés différents médiums comme la sculpture, l’image photographique ou vidéo, le son. Territoire, lieu/espace, habitat, déplacement du corps, langage, temporalité sont quelques uns des mots clés du travail de Bernard Calet. Il explore nos relations à l’espace de la modernité, aux représentations dominantes ou qui échappent. Il use des formes de l’architecture, des mécanismes de la ville, des outils descriptifs et analytiques, les réinterprète, les soumet à un changement d’échelle, à une perte de repères tangibles. Utilisant les moyens de la sculpture, l’installation, la vidéo, le son, le dessin, la photographie, il pose un rapport double à l’espace, entre œuvres exposées et sensation physique du réel. Le point focal est le corps humain, constamment sollicité entre l’arrêt et la circulation, entre être là et déjà autre part.


Fluo-redoute

Petite installation mettant en relation un objet, une construction filaire constituée de réglettes de fluos à l’instar de celles modélisées par des logiciels de 3D et de petits modules découpés au sol.
Au sol sont disposés des catalogues de publicité pour les biens de consommation que l’on trouve tous les jours dans nos boîtes aux lettres ou dans les magasins. Les pages sont collés, formant un bloc et celui-ci est découpé laissant deviner leur intérieur coloré.Le spectateur, de sa hauteur, plonge le regard, peut tourner autour de cet assemblage étrange. Là, les éléments peuvent prendre une autre échelle. Il peut, comme un avion ou un satellite peut le faire, survoler un paysage. La construction devient alors structure de bâtiment, élément étrange, fictionnel. Les éléments de catalogues découpés figurent des images tridimensionnelles d’une cartographie imaginaire.


Site internet